Logement en France – Tous ce que vous devez savoir !

91

Il existe plusieurs types de logement en France. A votre arrivée en France, vous pouvez vous dépanner en habitant chez un ami ou un proche ou même dans un hôtel en attendant de trouver un logement.

Vous devez tous d’abord comprendre les différents types de logement, ensuite, les prix de logement et les taxes d’habitation, puis les contrats de location et enfin les assurances habitation.

1. Type De Logement en France

Avant de vous décider quel type de logement vous souhaitez louer, vous devez comprendre la spécificité de chaque type.

1.1. Appartement

Comprend une ou plusieurs chambres, une cuisine, une salle de bains et une salle de séjour.

Un «studio» (bachelor) est une chambre comprenant un coin cuisine et une salle de bains. Un appartement d’une pièce comporte une petite chambre qui donne sur une autre pièce.

Les appartements peuvent se trouver dans un immeuble ou dans une maison. Les immeubles peuvent être assez élevés (de 6 à 30 étages avec ascenseur) ou de faible hauteur (moins de six étages sans ascenseur).

Le propriétaire des appartements est le locateur; il les loue à des locataires.

1.2. Duplex

Il s’agit d’un appartement sur 2 étages réunis par un escalier intérieur. Lorsque les deux niveaux sont totalement séparés avant l’acquisition par le propriétaire actuel, un vote en assemblée générale est nécessaire pour autoriser l’annexion des 2 niveaux, notamment si les travaux touchent les structures porteuses.

Un appartement « en duplex » est un logement unique situé dans un immeuble collectif, constitué de deux niveaux réunis par un escalier intérieur.

Le terme duplex désigne un même type de logement, mais réparti sur deux niveaux. Dans la plupart des cas, ces types de logement occupent les étages supérieurs de ces immeubles

1.3. Studio – Logement en France

Alors qu’un studio se compose d’un seul espace, un logement 1 pièce comprend encore souvent une cuisine individuelle et un couloir qui y conduit.

Un studio est un appartement composé d’une pièce unique avec cuisine ou coin cuisine intégré(e).

Ce qui signifie que tout se trouve dans un seul espace. Seule la salle de bains avec WC et douche ou baignoire est bien séparée.

L’espace de vie commence en général immédiatement derrière la porte, et il n’y a pas de couloir. Aussi le volume d’un studio est-il souvent un peu plus grand, pour pouvoir délimiter facilement le coin repas du coin couchage, par exemple.

1.4. Triplex

Il s’agit d’un appartement sur 3 étages réunis par un escalier intérieur. La législation est la même que pour un duplex en cas d’annexion d’un nouvel étage aux deux étages préexistants.

Dans les pays européens comme la France, le triplex désigne ainsi un logement unique qui s’élève sur trois étages, tous accessibles par des escaliers généralement situés à l’intérieur du logement.

Bien qu’il soit assez répandu dans les grandes villes, on assimile plus souvent le triplex à son semblable le duplex, mais avec un étage supplémentaire.

1.5. Un loft

Le phénomène des lofts s’est répandu en France, à une échelle plus réduite, dans les années 1980 pour culminer avec la crise immobilière de 1990.

Les lofts se sont concentrés dans les grandes agglomérations, dans lesquelles existait une clientèle et une vie artistique.

Un loft est un logement plutôt branché, dans un endroit un peu particulier, et qui est souvent en duplex. Il peut en effet se trouver dans une ancienne usine ou un ancien atelier.

En plus, ce type de logement est généralement très apprécié pour les grands espaces non cloisonnés qu’il offre, ou encore ses verrières.

D’ailleurs, ce sont des logements que l’on qualifie souvent d’ »atypiques« , c’est-à-dire non conventiels, différents, pas classiques.

1.6. Souplex – Logement en France

Un souplex est un appartement situé au rez-de-chaussée auquel un sous-sol, avec une cave plus ou moins aménagée, a été annexé.

Le souplex correspond à un bien immobilier à deux niveaux, mais cette fois en sous-sol. Cela veut dire que le bien est composé d’un rez-de-chaussée et d’un sous-sol. C’est donc le même principe que pour un duplex mais avec une extension en profondeur plutôt qu’en hauteur.

S’agissant d’un sous-sol, la surface peut être plus réduite, avec plus de travaux d’aménagement nécessaires pour rendre la pièce habitable.

Le souplex est un bien immobilier inspiré du duplex, qui désigne un logement situé en partie au rez-de-chaussée et en partie en sous-sol.

Comme le prix au mètre carré de ce type de bien est généralement moins élevé qu’un bien classique, le souplex connaît un développement important, notamment dans le centre-ville des grandes métropoles.

1.7. Résidences hôtelières

Option relativement facile qui n’offre généralement aucune mauvaise surprise. Si votre séjour dépasse les 3 mois, cette formule revient plus cher que la location d’une chambre ou d’un appartement.

D’ailleurs, le nom commercial “Appart’hôtel” — que l’on trouve sous les graphie apparthôtel ou appart-hôtel — est un mot-valise composé des mots « appartement » et « hôtel ». Il est fréquemment associé à des enseignes de résidences de tourisme.

Enfin, la résidence de tourisme peut combiner le confort d’un appartement ou d’une maisonnette avec les services d’un hôtel telles que :

  • La fourniture de draps (comprise, en location ou vente) ou les « lits fait à l’arrivée » ;
  • La fourniture de linge de maison (compris, en location ou vente) ;
  • Le ménage ou le kit pour le ménage ;
  • Les repas (en pension ou demi-pension) ;

1.8. Colocation

De part son faible coût, la collocation devient de plus en plus populaire en France ; surtout chez les jeunes et les étudiants.

Cela devient courant à Paris où les prix des logements sont très élevés et les petits appartements à louer se trouvent difficilement.

Partager un appartement ou une maison est un bon moyen d’économiser de l’argent.

C’est également une bonne solution pour améliorer vos capacités linguistiques et rencontrer de nouvelles personnes, particulièrement si vous ne connaissez personne là où vous résiderez.

Enfin, quand tout se passe bien, partager un appartement est vraiment une bonne solution, qui permet souvent d’habiter dans un endroit plus attrayant et avoir plus d’espace vital que dans le cas d’un appartement pour une seule personne.

2. Prix du loyer en France

2.1. Prix logement des Studios en France

En France, le prix d’une location de studio varie fortement d’une ville à l’autre. Alors qu’un studio se compose d’un seul espace, un logement 1 pièce comprend encore souvent une cuisine individuelle et un couloir qui y conduit.

Un studio est un appartement composé d’une pièce unique avec cuisine ou coin cuisine intégré.

les studios sont réputés pour être les logements dont le montant du loyer rapporté au m² est le plus élevé. Mais les loyers diffèrent sensiblement d’une métropole à l’autre, influencés par les prix de vente pratiqués localement.

Vous trouverez ci dessous une approximation des prix de loyers des studios dans les différentes villes en France pour une superficie moyenne de 25 m² :

  • Paris : +800€/mois.
  • Nice : 520€/mois.
  • Lyon : 500€/mois.
  • Bordeaux : 460€/mois.
  • Lille : 430€/mois.
  • Marseille, Toulouse, Montpellier : 400€/mois.
  • Nantes, Grenoble, Rennes : 370€/mois.
  • Clermont-Ferrand : 340€/mois.

Notez que plus vous vous éloignez des centres villes, plus le loyer devient moins cher et peut diminuer même de 20%. Par exemple, pour un studio à Paris de 25 m², le loyer peut atteindre plus que 800€/mois. Mais dans les périphériques de Paris elles peuvent atteindre 600€/mois.

2.2. Loyer des Appartement

Comprend une ou plusieurs chambres, une cuisine, une salle de bains et une salle de séjour.

Un «studio» (bachelor) est une chambre comprenant un coin cuisine et une salle de bains. Un appartement d’une pièce comporte une petite chambre qui donne sur une autre pièce. Les appartements peuvent se trouver dans un immeuble ou dans une maison.

Vous trouverez ci dessous une approximation des prix de loyers des appartements dans les différentes villes en France pour une superficie moyenne de 60 m² :

  • Paris : +2000€/mois.
  • Nice : 1400€/mois.
  • Lyon : 1250€/mois.
  • Bordeaux : 1150€/mois.
  • Lille : 1050€/mois.
  • Marseille, Toulouse, Montpellier : 950€/mois.
  • Nantes, Grenoble, Rennes : 850€/mois.
  • Clermont-Ferrand : 700€/mois.

2.3. Loyer Duplex

Un appartement « en duplex » est un logement unique situé dans un immeuble collectif, constitué de deux niveaux réunis par un escalier intérieur.

Le terme duplex désigne un même type de logement, mais réparti sur deux niveaux. Dans la plupart des cas, ces types de logement occupent les étages supérieurs de ces immeubles

Vous trouverez ci dessous une approximation des prix de loyers des duplex dans les différentes villes en France pour une superficie moyenne de 80 m² :

  • Paris : +2600€/mois.
  • Nice : 1900€/mois.
  • Lyon : 1700€/mois.
  • Bordeaux : 1450€/mois.
  • Lille : 1250€/mois.
  • Marseille, Toulouse, Montpellier : 1050€/mois.
  • Nantes, Grenoble, Rennes : 950€/mois.
  • Clermont-Ferrand : 850€/mois.

2.4. Prix logement des Triplex

Il s’agit d’un appartement sur 3 étages réunis par un escalier intérieur. La législation est la même que pour un duplex en cas d’annexion d’un nouvel étage aux deux étages préexistants.

Dans les pays européens comme la France, le triplex désigne ainsi un logement unique qui s’élève sur trois étages, tous accessibles par des escaliers généralement situés à l’intérieur du logement.

Vous trouverez ci dessous une approximation des prix de loyers des triplex dans les différentes villes en France pour une superficie moyenne de 130 m² :

  • Paris : +3700€/mois.
  • Nice : 3000€/mois.
  • Lyon : 2500€/mois.
  • Bordeaux : 2200€/mois.
  • Lille : 1900€/mois.
  • Marseille, Toulouse, Montpellier : 1750€/mois.
  • Nantes, Grenoble, Rennes : 1450€/mois.
  • Clermont-Ferrand : 1150€/mois.

En général, les prix de loyer dans les différentes villes de France dépend de la superficie, à vraie dire, le m² varie entre 14€ et 35€.

En plus vous devez noter que les prix du loyer peuvent augmenter de plus de 20 à 30% des tarifs indiqués ci dessus, si le logement est meublé.

3. La taxe d’habitation en France

3.1. C’est quoi la taxe d’habitation?

La taxe d’habitation est un impôt local qui dépend des caractéristiques de votre logement, de sa localisation et de votre situation personnelle (revenus, composition du foyer…) au 1er janvier.

Vous devez la payer si vous êtes propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de votre habitation principale. Vous devrez également la payer pour votre résidence secondaire, si vous en avez une. D’ailleurs, vous pouvez bénéficier d’exonération dans certains cas.

La taxe d’habitation est l’une des quatre taxes perçues au profit des collectivités territoriales avec la taxe foncière sur les propriétés bâties, la taxe foncière sur les propriétés non bâties et la contribution économique territoriale.

3.2. Les locaux concernés par la TH

Sont assujettis tous les logements garnis de meubles au 1er janvier. D’après la jurisprudence, le local est imposable s’il est pourvu de meubles mêmes sommaires.

Il n’est exonéré que s’il est totalement vide, à l’exception des installations fixées à l’immeuble. Dès lors qu’il en est garni et même effectivement inoccupé (cas fréquent de logements reçus en héritage et laissés en l’état) la taxe est due.

Si la preuve est faite qu’il existe un premier logement garni de meubles, sont également imposables les dépendances immédiates (situées à moins d’un kilomètre de l’habitation), même non meublées et non attenantes.

Il s’agit notamment des chambres de service, remises, caves, places de stationnement privatives, garages, jardins d’agrément, piscines.

3.3. Qui doit payer la taxe d’habitation en France?

La taxe d’habitation est due par toute personne physique qui, au 1er janvier de l’année d’imposition, a la jouissance privative d’un local d’habitation situé en France et qui n’est pas expressément exonérée.

Cette personne peut être soit propriétaire, soit locataire, soit occupant à titre gracieux. Elle est payée par l’occupant au 1er janvier de l’année d’imposition. Dans le cas particulier de la colocation, la taxe, calculée par local, n’est due qu’une seule fois.

Vous êtes imposable à l’adresse où vous habitez au 1er janvier, que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, même si vous déménagez en cours d’année ou que vous n’occupez le logement qu’une partie de l’année.

3.4. Valeur de la TH

Un avis d’imposition est établi pour chaque adresse où un redevable de la taxe d’habitation dispose de locaux à usage d’habitation.

La taxe d’habitation est calculée d’après la valeur locative cadastrale de l’habitation et de ses dépendances.

S’agissant de la résidence principale, la valeur locative est diminuée d’abattements.

La taxe est égale à la multiplication du montant obtenu par les taux d’imposition votés par les collectivités territoriales.

4. Contrat de location en France

En trouvant le logement qui vous convient que se soit dans les sites de locations ou auprès des agences immobilière, l’étape suivante est de signer le contrat de bail.

4.1. L’état des lieux

En France, c’est une partie incontournable du contrat et il est fait consciencieusement. Il est établit ensemble par le locataire et le propriétaire lorsque vous emménagez, pour détailler l’état de l’appartement.

Un autre inventaire est fait quand vous quitterez les lieux. Ils existent en deux exemplaires signés par le locataire et par le propriétaire et chacun garde un original.

L’état des lieux peut également être fait par un huissier payé par les deux parties.

Si vous trouver un problème dans un mois, il vous faudra alors, envoyée une lettre recommandée avec accusé de réception pour vous assurez que cela sera pris en compte.

4.2. Contenu du contrat de bail

La plupart des propriétaires utilisent un contrat officiel standard, ou bien vous pouvez vous en procurer un auprès des agences immobilières.

Le contrat de location doit obligatoirement contenir un certain nombre d’informations concernant les parties, le logement et le loyer.

Il doit être signé par les deux parties, le locataire et le propriétaire et doit être en autant d’exemplaires qu’il y’aura besoin.

En plus il faut savoir qu’un contrat de location en France doit contenir les informations suivantes :

  • Nom du propriétaire.
  • Nom du locataire.
  • Adresse du logement.
  • Date du début de la location.
  • Durée de contrat de location.
  • Prix de location.
  • Conditions de paiement.
  • Charges et impôts que le locataire doit payer.
  • La caution.
  • Conditions de résiliation du contrat.
  • Consistance du logement.
  • Description du type de logement.
  • Surface habitable du logement.

4.3. Durée de contrat de location en France

Les locations vides sont réglementées par la loi qui s’applique obligatoirement, quand le logement constitue la résidence principale du locataire.

La durée du bail est de trois ans. Au bout de trois ans, vous n’avez pas besoin d’écrire à votre locataire ni de lui faire signer un nouveau bail, celui-ci se renouvelle automatiquement par tacite reconduction.

En général, la durée du contrat est de 3 ans. Pendant la durée du contrat, on ne peut pas vous demander de partir, même si le propriétaire souhaite vendre l’appartement.

Les accords sont habituellement reconduits tous les 3 ans, sauf si le propriétaire prévient le locataire 6 mois avant la fin du contrat.

Le locataire est en général libre de quitter l’appartement quand il le désire après en avoir informé le propriétaire comme il est spécifié dans le contrat en général 3 mois.

Le contrat de location pour un logement meublé constituant la résidence principale du locataire est obligatoirement conclu pour une durée de une année, renouvelable ensuite par tacite reconduction par périodes de un an.

Il n’est pas possible de prévoir une durée plus courte, sauf s’il est étudiant. Toutefois, la durée d’un an est un minimum.

Il n’est pas interdit de conclure un contrat plus long, de deux ou trois ans par exemple, bien que ce ne soit pas l’usage.

Dans tous les cas, une fois parvenu à son terme, le bail est reconduit tacitement pour une durée d’un an, et ainsi de suite, d’année en année.

4.4. La caution de garantie

Un dépôt de garantie est une somme d’argent demandée par le propriétaire au locataire au moment de la signature du contrat.

Ce montant est conservé par lui pendant toute la durée de la location. Il s’agit en fait, d’une réserve dans laquelle le propriétaire pourra puiser si, à la sortie, le locataire lui doit de l’argent.

La caution doit être restituée 2 mois après la remise des clefs au plus tard. Certains propriétaires essayent de trouver des raisons de garder la caution. Ceci ne peut se faire que si :

  • Détérioration de l’appartement.
  • Réparations locatives.
  • Charges ou loyers impayés
  • Le locataire quitte le logement avant que l’arrêté des comptes n’ait eu lieu, le bailleur est autorisé à conserver une provision ne pouvant excédé  20 % du dépôt de garantie jusqu’à l’arrêté annuel des comptes.

En location vide comme en location meublée, lorsque l’état des lieux de sortie est conforme à l’état des lieux d’entrée, le dépôt de garantie doit être restitué au locataire dans un délai d’un mois.

En cas de dégradations dûment constatées et notées dans l’état des lieux de sortie, le délai de restitution maximal de deux mois s’applique à compter de la restitution des clefs au propriétaire.

Enfin, vous trouverez ci dessous deux exemples de contrat de bail en France. D’abord, un contrat de location non meublé ensuite un contrat de location meublé.

Contrat de location non meublé contrat de location meublé

5. Assurance habitation France

L’assurance habitation est obligatoire pour les locataires, y compris les locataires de logements meublés, et les co-propriétaires.

L’obligation d’assurance pour les co-propriétaires se limite à la garantie responsabilité civile envers la copropriété, les voisins et tiers ainsi que les éventuels locataires.

L’assurance habitation permet de protéger le patrimoine familial. La plupart des assureurs proposent des assurances multirisques habitation (MRH).

Ce type de contrat couvre principalement les dommages aux biens, la responsabilité civile de l’assuré et la responsabilité civile « vie privée ».

Le contrat multirisques habitation (MRH) couvre les dommages qui pourraient affecter les biens de l’assuré. Incendie, dégât des eaux, gel des canalisations, catastrophe naturelle et tempête, cambriolage et vandalisme, bris de glace.

5.1. Comment fonctionne l’assurance habitation ?

Au même titre que l’assurance responsabilité civile, l’assurance habitation est des plus utiles pour se prémunir des dommages que vous pourriez infliger à autrui ou qui pourraient être causés aux biens que vous possédez.

Bien qu’il soit fortement conseillé à tout le monde de souscrire une assurance habitation. Elle est surtout obligatoire pour les locataires, afin de couvrir les dégâts éventuels causés à l’habitation et donc son propriétaire.

Une assurance habitation classique contient des garanties essentielles comme la responsabilité civile. Indispensable pour couvrir le montant des dégâts infligés involontairement à un bien ou l’intégrité physique d’une personne.

Plusieurs autres garanties sont communément disponibles afin de couvrir des éléments spécifiques, à rajouter en option pour une assurance habitation optimale.

5.2. Quel est le prix d’une assurance habitation ?

Le montant de votre prime d’assurance habitation va en fait dépendre de votre profil et de votre situation.

Plusieurs éléments vont faire varier le coût final : les garanties souscrites bien entendu, mais aussi des facteurs liés à votre logement. L’assureur va ainsi prendre en compte : nature du logement (résidence principale ou secondaire), localisation, niveau de sécurité, taille du logement, valeur des biens…

Pour l’assureur, votre profil compte également : êtes-vous propriétaire ou locataire ? Avez-vous eu des antécédents de sinistres ? La prime d’assurance habitation sera donc différente pour chaque assuré.

Selon le baromètre habitation LeLynx.fr, le prix moyen d’une assurance habitation en France est de 180€ en 2018. Ce tarif, en 2017, était alors de 184€.

Dans le détail, la prime d’assurance habitation s’élève à 152€ pour un appartement et à 235€ pour une maison.

5.3. Meilleurs assureurs en France

La souscription d’une assurance des risques locatifs se fait auprès d’un assureur agréé. Tout se fait très simplement et il vous suffit de savoir la superficie de votre logement pour l’assurer.

5.3.1. GMF

Présentation : La Garantie Mutuelle des Fonctionnaires, connue du grand public sous le sigle GMF, est une entreprise française du secteur de l’assurance, plus exactement une mutuelle sans intermédiaire. Elle est l’une des trois enseignes constituantes de Covéa, par l’intermédiaire de qui elle fait partie d’EurAPCo.

La GMF est non affiliée aux contrats et règlements « labellisés » au titre de la participation des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à la protection sociale complémentaire de leurs agents.

Accédez au site web GMF

5.3.2. MAIF Assurance

Présentation : La MAIF est une société d’assurance mutuelle française dont le siège est situé à Niort, dans les Deux-Sèvres. Elle est régie par le code des assurances.

La mutuelle est fondée le 17 mai 1934, sous le sigle MAAIF pour Mutuelle d’Assurance Automobile des Instituteurs de France.

En effet, en tant qu’entreprise mutualiste, elle repose sur le principe du profit collectif : suppression des profits individuels, redistribution des bénéfices par la ristourne.

Dans un premier temps, la MAIF était réservée aux seuls instituteurs, puis a ouvert ses portes aux autres membres de l’Education Nationale, puis à ceux de la recherche, de la culture, ainsi qu’aux associations et collectivités. Aujourd’hui, elle est ouverte à tous.

Accédez au site web MAIF Assurance

5.3.3. MMA Assurance

Présentation : Grâce à ses Agents Généraux et 1 635 points de vente ainsi qu’à son réseau de courtage.

MMA est un acteur de proximité de la protection des entreprises et des particuliers. Entrepreneur d’Assurances, MMA a le sens de la qualité de service et s’investit au quotidien pour ses 3,1 millions de clients.

En effet, fort de près de 200 ans d’histoire et d’expérience, MMA propose aux professionnels, entreprises et particuliers une offre complète et personnalisée d’assurance.

Parmi ses 3,1 millions de clients, MMA compte 2,5 millions de particuliers. Ces derniers sont donc tout autant que les entrepreneurs une clientèle importante à satisfaire.

Accédez au site web Mma Assurance

5.3.4. AXA

Présentation : Depuis sa création en 1985, AXA est devenue une marque mondialement reconnue présente dans 64 pays et comptant près de 107 millions de clients.

Une aventure rendue possible grâce à l’implication de nos collaborateurs qui partagent une même ambition.

AXA France traduit ses valeurs en actes en s’impliquant dans de nombreux projets répondant à l’intérêt général.

Accédez au site web Axa

5.3.5. Active Assurance

Présentation : Active Assurances fondée en 2010 par l’association de spécialistes de l’assurance est spécialisée dans l’assurance des particuliers.

Avec pour ambition de simplifier la relation client, Active Assurances propose des contrats adressés à tous les profils et accessibles aux conducteurs résiliés ou malussés.

D’ailleurs, la lourdeur des démarches administratives est souvent un frein pour les consommateurs. En effet, c’est pourquoi Active Assurances a souhaité mettre en avant des services accessibles au plus grand nombre.

Accédez au site web Active assurance

Vous pouvez lire notre article Vivre en France pour avoir plus d’informations sur les différents aspect.

Sources : Justlanded, Polygottes, Wikipedia, Ooreka, Travaux Avenue, Boursorama, Futura-Sciences, Immoscout, Etablissement, Seloger, Service Public, PAPBail PDF, Travail en France.

vous pourriez aussi aimer