Travailler en France – Le guide de l’immigrant étranger

60 651

Travailler en France – Les Informations à connaitre et les choses à faire !

Pour travailler en France, l’étranger doit en principe être titulaire d’une autorisation de travail.

En plus, il doit avoir un contrat de travail en bon uniforme.

Un étudiant étranger ayant terminé ses études en France ou un immigrant étranger doivent avoir une promesse d’embauche ou un contrat de travail et une rémunération au moins égale à une fois et demie le salaire minimum légal.

Pour tout savoir sur le travail en France, on va aborder dans notre article les points suivants :

1. Le Marché du travail en France

Comme dans de nombreux pays Européens, en France la majorité des travailleurs exerce dans le secteur des services.

Pour le reste, environ 27% travaillent dans l’industrie et 5% dans l’agriculture.

Parmi les travailleurs immigrés en France, on compte environ 700 000 immigrants originaires de l’Union Européenne, 800 000 venant d’autres pays.

Près de 44% des travailleurs sont des femmes.

Le taux de chômage oscille entre 8 et 11% dont 4 % de chômage de longue durée. Ce dernier s’explique principalement par le déclin du secteur secondaire.

Si le nombre d’emplois est en nette progression partout en France, certaines régions semblent mieux loties que d’autres en matière d’emplois.

La région Ile de France truste le haut du classement avec 70% d’offres d’emploi supplémentaires en 2019 par rapport à l’année 2018.

La grande majorité des offres d’emploi sont concentrées en Île-de-France et en région Auvergne-Rhône-Alpes.

En troisième position, arrivent les Hauts-de-France, talonnés par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ainsi que l’Occitanie.

Le système social français est très avantageux, il fonctionne grâce à des charges sociales et de lourds impôts.

En analysant le nombre d’offres uniques diffusées sur Internet, on recense ensuite les métiers de :

  • technicien de maintenance,
  • serveur·se de restaurant,
  • ingénieur·e commercial,
  • électricien,
  • comptable,
  • technico-commercial,
  • garde d’enfants,
  • vendeur·se,
  • cariste.

2. Permis de travail en France

L’étranger, qui entre en France pour occuper un emploi salarié, doit détenir une autorisation de travail (appelée aussi permis de travail).

Sinon, il ne peut pas être embauché.

L’autorisation de travail peut prendre la forme soit d’un visa ou d’un titre de séjour, soit d’un document distinct du document de séjour.

Des sanctions sont prévues en cas d’emploi d’un travailleur illégal.

L’autorisation de travail permet à un étranger d’exercer un emploi salarié en France.

Elle peut prendre la forme :

  • d’un visa,
  • ou d’une carte de séjour,
  • ou d’un document distinct du document de séjour

Travailler en France dépendra de votre nationalité et / ou statut.

C’est votre futur employeur qui doit faire la demande d’autorisation de travail (appelée aussi procédure d’introduction).

Il doit suivre plusieurs étapes :

  • dépôt de l’offre d’emploi auprès de Pôle emploi (ou autre organisme de placement), accompagnée d’un dossier de demande d’introduction,
  • transmission du dossier à la Directe du lieu du travail.

Le dossier de demande d’introduction doit contenir :

  • l’engagement de paiement des taxes à l’Ofii
  • le contrat de travail,
  • un imprimé sur les conditions de logement du futur salarié.

L’employeur doit vérifier le titre qui autorise l’étranger à travailler en France auprès de la préfecture du lieu d’embauche, au moins 2 jours ouvrables avant la date effective d’embauche.

3. Contrats de travail en France

En droit français, le contrat de travail est un contrat de droit privé selon lequel l’employeur remet un document qui comporte des éléments suivants :

  • Les coordonnées de l’employeur
  • Les coordonnées de l’employé
  • La date et l’heure de l’embauche
  • La nature du contrat
  • La prestation du travail
  • Le lien de subordination juridique
  • La fonction qu’occupera l’employé
  • Sa qualification personnelle
  • Sa rémunération horaire ou forfaitaire
  • Le préavis
  • La durée des congés payés.

Il existe 5 types de contrats de travail en France à savoir :

  • Contrat à durée déterminée.
  • Le contrat à durée indéterminée.
  • Contrat de travail temporaire.
  • Le contrat de Professionnalisation.
  • Contrat d’apprentissage.

4. Travailler en France pour un étranger

4.1. Salaire moyen en France

L’Insee a publié son étude annuelle sur les salaires du secteur privé. D’ailleurs, au-delà des moyennes, elle permet surtout à chaque salarié de se situer en fonction de son niveau de revenu.

Le salaire net moyen en fréquence annuelle correspond au salaire en équivalent temps plein (EQTP) publié par l’Insee. En effet, il s’agit d’un salaire exprimé en temps plein sur toute l’année, quel que soit le volume horaire de travail réellement effectué.

1.789 euros, c’est le salaire net mensuel médian, en équivalent temps plein, des salariés du secteur privé.

4.2. SMIC en France

En France, il existe un salaire minimum garanti appelé le SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance).

Le SMIC vient se poser en garant d’une relation équitable entre le patron et les travailleurs.

Un salarié ne peut légalement pas recevoir un salaire plus bas que le SMIC. Au 1er Janvier 2020, le SMIC a progressé de 1.2 % pour atteindre un taux horaire de 10,15 € brut, ce qui correspond à un montant de 1 539,42 € mensuel (pour 35h hebdomadaire) et 18 473,00 € annuel.

4.3. Temps de Travail en France

La durée du travail en France est réglementée par le droit du travail. La « durée du travail » est un vocable générique qui fait référence, dans le code du travail en France, aux dispositions relatives au temps de travail des salariés.

Il renvoie aux notions de travail effectif, durée légale du travail, d’heures supplémentaires, durée maximale du travail.

La durée légale du travail constitue un seuil juridique; il ne s’agit pas d’une durée maximale. Inversement, il est légal d’être employé sur une base horaire inférieure à la durée légale.

Fixée à 35 heures par semaine, la durée légale du travail n’est ni un minimum, ni un maximum. C’est une durée de référence, à partir de laquelle les heures supplémentaires sont calculées.

4.4. Salaires des jours fériés

Les salariés ont droit à des congés payés pendant les jours fériés (fête religieuse ou fêtes civile). Il s’agit notamment de jours commémoratifs et de fêtes religieuses (d’origine chrétienne). Les jours fériés sont au nombre de onze :

  • 1er janvier (Jour de l’An)
  • Le lundi de Pâques (en avril ou en mai)
  • Le 1er mai (Fête du travail)
  • 8 mai (Fête de la libération de la Seconde Guerre Mondiale 1939-1945)
  • La Pentecôte, sixième jeudi suivant Pâques (en mai ou en juin)
  • Le 14 juillet (Fête Nationale) (la prise de la Bastille)
  • 15 août (Assomption)
  • Le 1er novembre (Toussaint)
  • Le 11 novembre (Fête de l’Armistice de la guerre 1914-1918)
  • 25 décembre (Noël).

Lorsque les jours fériés tombent un mardi ou un jeudi, les travailleurs ont souvent le droit de « faire le pont », c’est-à-dire qu’ils prennent leur lundi ou vendredi pour profiter d’un long week-end (beaucoup de sociétés ferment leurs portes pendant ces quelques jours).

5. Système de sécurité sociale en France

En France, la Sécurité sociale désigne un ensemble de dispositifs et d’institutions majoritairement privées qui ont pour fonction de protéger les individus des conséquences d’événements ou de situations diverses, généralement qualifiés de « risques sociaux »

La notion de Sécurité sociale revêt deux aspects :

  • sur le plan fonctionnel, la Sécurité sociale assiste des personnes lorsque celles-ci sont confrontées tout au long de leur vie.
  • sur le plan institutionnel, les fonctions de la Sécurité sociale sont portées et assurées par divers organismes.

Il existe plusieurs régimes obligatoires en France, vous devrez trouver à quelle catégorie vous appartenez :

  • Régime général pour les salariés. Il couvre environ 80% de la population
  • Régime autonome, pour les professions libérales.
  • Le régime agricole, pour les personnes vivant de l’agriculture.
  • Régimes spéciaux pour certaines catégories spécifiques comme les personnels de maison, etc.

Les cotisations et contributions sociales sont collectées et réparties par les Urssaf. Elles financent :

  • Le remboursement des soins médicaux.
  • Les indemnités en cas d’arrêt maladie.
  • Congés maternité.
  • Accidents du travail.
  • Paiement de retraites de base.
  • Allocations familiales.

6. Site emploi en France

Trouvez les meilleurs site de recherche d’emploi en France :

  • Pôle Emploi.
  • Indeed.
  • Neuvoo.
  • Jooble.
  • Météo Job.

Une agence d’intérim nommée aussi agence de placement ou agence de travail temporaire est une agence qui met à la disposition d’une entreprise utilisatrice, un salarié intérimaire pour une durée limitée.

  • Adecco.
  • Manpower.
  • Randstad.
  • Synergie.
  • Hays.

Le cabinet de recrutement est le type d’entreprise dont le but est d’aider ses clients à recruter. Comme les autres entreprises de services, les cabinets de recrutement sont rattachées au secteur tertiaire dans la comptabilité nationale.

  • 1001 talents.
  • Abaka.
  • Acavi.
  • Accetis.
  • Accile.

Outre les sites de recherche d’emploi, et les Agences d’intérims, un chercheur d’emploi doit s’inscrire dans la majorité des boites d’intérim pour maximiser ses chances de décrocher un poste selon ses guises et trouver le travail en France.

Vous pouvez voir tous les détails dans notre article Site emploi en France.

7. Comment trouver un job étudiant en France?

Il existe plusieurs pistes pour trouver un job étudiant. Nous allons vous citer les moyens de recherches les plus connus :

  • Postulez aux offres via les sites d’emploi.
  • Postulez directement via les sites des entreprises.
  • Déposez vous-même vos CV à l’accueil des entreprises.

Les emplois les plus adaptés aux étudiants, sont les emplois pendant les weekends et les soirs. De préférence il faut essayer de trouver un emploi qui :

  • Correspond à votre domaine d’activité.
  • Ne nécessite pas assez d’effort physique et mental.
  • Vous donne une flexibilité dans les horaires de travail.

La majorité des étudiants trouvent des emplois dans les postes suivants :

  • Caissier dans un supermarché.
  • Vendeur.
  • Hôtesse d’accueil.
  • Restauration.
  • Livraison.
  • Garde d’enfants.
  • Soutien scolaire (cours de soutien).

Les emplois qui paient mieux sont souvent les emplois chez les particuliers comme donner des cours de soutien chez un étudiant.

Un autre type d’emploi qui paie bien c’est le travail pendant les horaires décalés, les gens qui travaillent en nuit.

8. Modèle de Lettre de Motivation job étudiant

Pour une lettre de motivation, il faut éviter un modèle trop classique, car :

  • Elle manque de personnalité.
  • Vos motivations et vos arguments doivent être personnels.
  • Le contenu doit convaincre.

Un bon modèle pour une lettre de motivation pour les étudiants doit contenir 4 partie :

  • Partie 1 – l’objet de la lettre de motivation job étudiant
  • Partie 2 – Votre Cursus
  • La Partie 3 – Pourquoi cette Université ou Ce Programme ?
  • Partie 4 – Conclure votre lettre de motivation

Les points importants que vous ne devez pas négliger sont :

  • Pourquoi cette spécialisation (licence / master) ? : projet professionnel, expériences, stages
  • Pourquoi ce pays ? Cette région ? Cette ville ? : une expérience de stage, des échanges avec des étudiants de cette université…
  • Quelles sont vos attentes ? : apprendre la langue, découvrir la culture, vous installer dans ce pays plus tard.
  • Pourquoi cette université ? : cours offerts, spécialisation unique, excellente réputation…

9. CV Job Etudiant

Tout d’abord, il convient de rappeler qu’un bon CV est un Curriculum Vitae simple qui respecte certaines règles de base.

Vous n’avez pas besoin de réaliser un CV créatif avec une mise en page originale, des couleurs ou des effets graphiques pouvant agacer le responsable du recrutement.

Si le recruteur ou le membre du jury ne trouve pas les informations requises dans les 5 premières secondes, votre candidature risque de passer à la trappe ou d’être relégué aux dernières places.

La simplicité d’un CV est la règle de base que vous devez toujours garder à l’esprit au moment de sa rédaction.

Votre CV doit comporter certaines catégories indispensables :

  • Les informations personnelles.
  • Les diplômes obtenus et les formations suivies (licence, master, DU, doctorat).
  • Travaux universitaires publiés (recherche universitaire, articles, site Internet).
  • Les compétences professionnelles acquises (salariat, stage, bénévolat).
  • Le niveau des langues (parlé et écrit, test de niveau obtenu).
  • Centres d’intérêt (ceux en lien avec votre projet).

Dans toutes les catégories de votre CV, vous devez réaliser une liste chronologique de vos antécédents universitaires et professionnels.

Sources : Wikipedia, Moneybanker, Groupe Actual, Just Landed, Travail en France, Bonjour de France, Service Public, Etudier en FranceLe Parisien Etudiant, Mobitrainee, Journal du net, Smic Horaire, Mutuelle Medicis, Blog enploi, Capital, Droit-Finance, Coin du Salaire, Travail emploi, Votre Salaire.

Autres infos pour Travailler en France !

Permis de travail en France

Le permis de travail en France est soumis à plusieurs conditions. L'autorisation de travail permet à un étranger d'exercer un emploi salarié en France. L'employeur doit vérifier le maintien du droit…
Lire la suite...
vous pourriez aussi aimer