Visa pour la France – Types et procédures !

1 212

Visa pour la France – Les différents Types et Les procédures à suivre !

Pour obtenir un visa pour la France, vous devez vous adresser au service des visas de l’ambassade ou du consulat français de votre pays d’origine.

Il est parfois nécessaire de vous adresser à un service externe tel que TLS Contact dans certains pays.

Vous devez connaître au préalable les différents types de visa et les documents requis.

C’est d’ailleurs pour vous aider à mieux comprendre la procédure d’obtention de visa pour la France, on va vous parler des points suivant :

1. Les différents types de Visa pour la France

Les visas ne sont pas délivrés en France, donc vous devez le demander dans votre pays d’origine ou dans un autre pays.

En règle générale, vous devez demander un visa entre 8 et 12 semaines avant la date de votre arrivée en France.

En effet, les visas sont valables pour une durée spécifique, qui commence à la date d’arrivée en France. Il existe plusieurs sortes de visas :

  • Visa de transit aéroportuaire – VTA : 

Ce visa est pour les ressortissants de certains états transitant par la France pour aller dans un autre pays.

  • Visa de court séjour – VCS : 

Ce type de visa généralement délivré pour des voyages de tourisme, des voyages d’affaires ou pour des visites familiales.

  • Le visa de long séjour – VLS :

Pour tout séjour en France d’une durée supérieure à 90 jours, vous devez obtenir au préalable un visa de long séjour si votre nationalité ne vous en dispense pas.

  • Visa de court séjour avec mention étudiant :

Ce visa s’adresse aux étudiants dont l’inscription définitive dans un établissement d’enseignement français est subordonnée à la réussite d’un examen ou d’un entretien préalable.

  • Visa de circulation : 

Sa validité est d’un à cinq ans, il autorise un étranger à rester jusqu’à 3 mois en France, tous les 6 mois.

  • Le visa de travail en France :

Pour obtenir un permis de travail, les travailleurs étrangers doivent être en possession d’offres d’emploi officielles d’entreprises françaises et d’un contrat de travail à durée déterminée signé par les deux parties.

  • Visa Schengen France : 

Le visa Schengen en France, pour rappel, sont des documents de voyage apposés sur votre passeport et qui vous permettent de séjourner sur le territoire des 26 États membres de l’espace Schengen pendant une période de temps limitée.

2. Visa pour travailler en France

Depuis le 1er juin 2009 les titulaires d’un visa long séjour valant titre de séjour sont autorisés à résider en France pour une durée maximale de 12 mois correspondant aux dates de leur visa et au motif de leur séjour en France. Ils ne sont pas tenus de demander un titre de séjour à leur préfecture.

Toutefois les titulaires d’un visa long séjour valant titre de séjour devront valider leur visa pour la France dans les trois premiers mois de leur arrivée en France.

2.1. Déposer une demande de visa de travail

Tout étranger qui souhaite travailler en France doit d’abord trouver un emploi. Ensuite, l’employeur en France doit établir un contrat de travail et l’envoyer à la DIRECCTE.

Ainsi, si le contrat est approuvé, il sera envoyé à : l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII).

Une fois que l’OFII transmet le dossier au service des visas, le service de visa convoque le demandeur par e-mail. Ceci est afin qu’il vienne déposer en personne sa demande de visa long séjour. Le demandeur pourra en effet prendre rendez-vous en fonction de sa disponibilité.

La comparution personnelle lors du rendez-vous est obligatoire. Le service des visas reçoit les demandes de visa uniquement sur rendez-vous.

2.2. Le visa de résidence « Compétence et talent »

Le titre de séjour pluriannuel « passeport talent » a été créé pour aider les salariés étrangers et indépendants à développer l’attractivité économique de la France.

Votre contrat de travail et votre séjour en France doivent dépasser trois mois. Il vous permettra de séjourner pour une durée maximale de quatre ans à compter de la date de votre arrivée en France.

En plus, les membres de votre famille peuvent également vous accompagner et se verront délivrer des permis de séjour pluriannuels.

D’ailleurs, ce permis autorisera votre conjoint et tout enfant entrant dans sa 18e année à travailler. Dans les trois mois suivant votre arrivée en France, vous et votre famille devez vous rendre dans votre commissariat de police local en France pour demander un titre de séjour pluriannuel correspondant à votre situation.

3. Visa Etudiant pour la France

Le visa long séjour valant titre de séjour mention “étudiant”, abrégé en VLS-TS “étudiant”, permet de séjourner en France de quatre mois à un an afin d’y suivre des études supérieures.

Il donne le droit de :

  • Voyager librement dans tous les pays de l’espace Schengen.
  • Travailler 964 heures par an, soit 20 heures par semaine, pour compléter ses ressources.
  • Bénéficier de VISALE, la caution locative étudiante gratuite.
  • Recevoir une allocation logement de la CAF,
  • Prolonger son séjour au-delà de la durée de validité du titre de séjour délivré.

Par ailleurs, dès votre arrivée en France, vous devez valider votre visa pour la France. La procédure est entièrement dématérialisée : vous pouvez tout faire à distance, depuis chez vous, avec votre ordinateur.

Vous devez ainsi valider votre visa au plus tard dans les 3 mois qui suivent votre arrivée en France.

Ainsi, Voici l’adresse à laquelle vous devez vous connecter : https://administration-etrangers-en-france.interieur.gouv.fr

D’ailleurs pour valider votre visa, vous avez besoin de  :

  • D’une adresse électronique (email) valide,
  • Des informations figurant sur votre visa,
  • De communiquer votre date d’arrivée en France,
  • De communiquer votre adresse de résidence en France,
  • D’une carte de paiement pour payer en ligne la taxe de délivrance d’un titre de séjour.

4. Dossier de demande de visa France

Pour obtenir un permis de travail, les travailleurs étrangers doivent être en possession d’offres d’emploi officielles d’entreprises françaises et d’un contrat de travail à durée déterminée signé par les deux parties.

Sinon, si vous êtes étudiant, vous devez avoir confirmer votre pré-inscription auprès d’une université Française et faire toutes les procédures auprès du Campus France.

En effet, avant votre arrivée en France, votre employeur devra vous introduire grâce à une procédure et une taxe qui lui seront obligatoires.

Bien sûr, lors d’une prise de poste, vous et votre employeur devrez être conscient des demandes du poste en terme d’expérience.

De plus, votre employeur doit respecter la réglementation, notamment au niveau des revenus.

Le service de visa n’est pas en mesure de faire des photocopies pour les demandeurs de visa.

En effet, les dossiers incomplets ont un délai de traitement plus long et un risque de refus plus élevé.

  • Formulaire de Long Séjour rempli et signé.
  • Deux photos d’identité récentes, dont une collée sur le cadre du formulaire réservé à cet effet.
  • Passeport avec une validité résiduelle d’au moins 3 mois après la date prévue d’expiration du visa et comportant minimum deux pages vierges.
  • Photocopie de la page d’identité du passeport.
  • Photocopie du diplôme le plus élevé obtenu.
  • Le paiement des droits de chancellerie non remboursable, équivalent en pesos colombiens à 99 €.

5. Contester un refus de Visa pour la France

Une décision de refus de visa peut prendre deux formes. Elle est expresse si vous recevez une notification de refus écrite du Consulat ; le refus est implicite si vous ne recevez pas de réponse dans les deux mois qui suivent le dépôt de votre demande.

Depuis le 1er novembre 2016, les autorités consulaires françaises ont l’obligation de motiver leurs décisions de refus de visa pour les étudiants étrangers.

N’hésitez donc pas à former un recours gracieux auprès du Consul de France afin de connaître les raisons du refus et de demander une révision de la décision.

Ainsi, si le recours gracieux n’a pas trouvé d’issue positive, vous pouvez saisir la Commission de recours contre les décisions de refus de visa d’entrée en France (CRRV).

Par ailleurs, cette démarche est un préalable obligatoire avant tout recours devant un juge administratif.

Elle doit intervenir dans un délai de deux mois après constatation de refus exprès ou implicite de visa.

D’ailleurs, la Commission de recours contre les décisions de refus de visa peut recommander au ministre des Affaires étrangères et au ministre de l’Intérieur de vous accorder votre visa.

Enfin, elle peut également rejeter votre recours de manière expresse (par notification écrite) ou implicite (en ne vous répondant pas sous deux mois).

Sources : France Visas, Just Landed, France Diplomatie, Campus France, Travail en France, Expat, Super ProfEtudier en France

vous pourriez aussi aimer
tristique sed risus. venenatis Sed odio luctus mi,